Ce jour est le 26 Juillet - Joachim et Anne

Joachim et Anne sont les parents de la Vierge Marie. Le culte de Sainte Anne a été particulièrement développé par les Bretons dont elle est la patronne.

Chaque année, plusieurs dizaines de milliers d'entre eux se retrouvent avec bannières et costumes anciens au pèlerinage de Sainte-Anne-d'Auray.

Source Hérodote

8e jour du mois de Thermidor dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du carthame.

tp-0156pre

4e jour du Lion.

Dictons du jour

S'il pleut à la Sainte Anne, c'est tout de la manne.
Si les fourmis s'agitent à la Sainte-Anne, l'orage descend de la montagne.
S'il pleut à la Sainte-Anne il pleut un mois et une semaine. (Poitou)

Journée mondiale

Journée Mondiale des administrateurs système

Fête Nationale de Cuba

Anne, Patronne des Dentelières

Prénoms du jour

Bonne fête aux Anne et ses dérivés : Anaë, Anaël, Anaëlle, Annaëlle, Anaïs, Aneth, Anika, Anita, Anna, Annabelle, Annaïc, Annaïck, Annaïg ou Anaïg, Anneto, Annette, Annick, Annie, Annouk, Ano, Anouchka, Hania, Joliane ou Jolyanne, Lauriane, Naïs, Nancy, Nanette, Nannig, Nanou', Rosianne, etc.
Et aussi aux Joachim et ses dérivés : Joaquim, Joaquine, Joas, etc.
Bartholomée
Éraste
Joris

Elles se prénomment aussi Anne

Ils se prénomment aussi Joachim

Événements

  • 657 : Bataille du chameau
  • Afin de pouvoir affronter ses rivaux, le calife Ali quitte Médine avec ses troupes et s'établit à Koufa, en Mésopotamie. C'en est fini du rôle politique de Médine et La Mecque. Ces oasis qui ont vu la naissance de l'islam ne seront plus désormais que des villes de pèlerinage...

    Le calife triomphe une première fois de ses adversaires en octobre 656 au cours de la bataille dite « du chameau ». Aisha, l'épouse préférée du Prophète, adversaire déclarée d'Ali, est faite prisonnière et renvoyée à La Mecque pour le restant de ses jours.

  • 1833 : L'Angleterre abolit l'esclavage
  • tp-stv0333

    La Chambre des Communes édite une loi d'émancipation qui abolit l'esclavage dans toutes les colonies britanniques en prévoyant de confortables indemnités pour les planteurs. Le Premier ministre whig (ou libéral) Charles Grey soutient l'initiative.

    « Je rends grce à Dieu d'avoir vécu un tel jour où l'Angleterre accepte de payer 20 millions de livres sterling pour l'abolition de l'esclavage », déclare William Wilberforce. Celui-ci avait réussi à faire interdire la traite en 1807 et, en 1823, participé avec Thomas Fowell Buxton à la fondation de la « Société anti-esclavagiste » (« Anti-Slavery Society »), à l'origine de la nouvelle loi.

  • 1847 : Le Libéria indépendant
  • tp-lr0286

    Le Libéria (en anglais, Liberia) devient le premier État africain officiellement reconnu par les puissances occidentales.

    C'est aussi au XIXe siècle le seul État indépendant d'Afrique noire à l'exception de l'Éthiopie (ou Abyssinie). Il compte aujourd'hui environ 3 millions d'habitants sur 111 000 km²;.

  • 1956 : Le coup de Nasser
  • tp-egy0384

    Le président égyptien Gamal Abel-Nasser, qui a le soutien des Soviétiques, annonce à la foule, dans un grand éclat de rire, sa décision de nationaliser le canal de Suez et les biens de la compagnie du canal, une société franco-britannique.

    Les Britanniques et les Français décident de réagir et de répondre à la menace que fait peser, sur leurs intérêts dans la région, ce coup de force égyptien.

    Dans cette optique, ils vont trouver un allié de poids dans la région. Il s'agit d'Israël qui craint également la montée en puissance de son voisin égyptien extrêmement menaçant. Persuadé de leur bon droit, Guy Mollet et Sir Anthony Eden, respectivement chefs de gouvernements de la France et de l'Angleterre, proclament qu'ils ne céderont donc pas à l'intimidation.

    Les deux pays mènent une opération conjointe avec Israël et rassemblent plus de 60 000 hommes, 300 avions de combats et 6 porte-avions afin de mettre au pas le leader égyptien. Après des premières opérations militaires victorieuses, les trois pays sont contraints de se replier sous la pression de l'U.R.S.S. et des États-Unis. Il s'agit là d'une humiliation cinglante pour les deux anciennes grandes puissances, soumises aux injonctions des deux nouveaux géants, américain et soviétique, soucieux de protéger leurs propres intérêts et d'éviter une conflagration militaire généralisée...

  • 1956 : Fidel Castro attaque la caserne de la Moncada
  • tp-cub0596

    En vue de renverser le dicateur Batista, le jeune Fidel Castro (25 ans) attaque la caserne de Moncada, à Santiago-de-Cuba ! Arrêté, il est condamné à 15 ans de prison.

    Libéré dès 1954 à la faveur d'une amnistie, il se réfugie au Mexique où il fonde le « Mouvement du 26 juillet ». Le 26 juillet deviendra fête nationale à Cuba, après le retour clandestin de Castro à Cuba sur le Granma et sa prise de pouvoir.

    Naissances

  • George Bernard Shaw tp-Prix Nobel
    Né en 1856 à Dublin (Irlande) - Décédé le 2 décembre 1950 à Ayot St Lawrence (Royaume-Unis).
  • Critique musical, dramaturge, essayiste, auteur de pièces de théâtre et scénariste irlandais. Acerbe et provocateur, pacifiste et anticonformiste.

    tp-ie1612A

    Né à Dublin dans une petite famille de la noblesse protestante, il acquiert une culture littéraire et musicale étendue. À l'âge de vingt ans, il rejoint à Londres sa mère et s'intéresse à l'économie politique et au socialisme. La lecture de Karl Marx est pour lui une révélation. À côté de son activité de militant politique, il devient critique d'art et de musique, puis critique dramatique et écrit de nombreux essais.

    En 1882, il adhère au socialisme. Il est également intéressé par le programme eugénique de Francis Galton de 1883. Il adhère à la Société eugénique dès 1890. Son eugénisme est de type positif mais rejette les idées hégémoniques de Francis Galton et des autres conservateurs. « Le socialisme eugénique de Shaw peut en fait se résumer à deux mesures jugées par lui essentielles : la suppression de la propriété privée et la disjonction radicale du mariage et de la reproduction ».

    Après avoir tenté en vain de publier cinq romans, George Bernard Shaw s'intéresse à partir de 1892 au théâtre pour lequel il écrit plus de cinquante pièces. Il développe alors un style où sa verve humoristique, mieux mise en valeur, fait de lui un maître incontesté du théâtre anglophone. Dans ses premières pièces, très engagées mais peu jouées, George Bernard Shaw s'attaque aux abus sociaux. La pièce Le Héros et le Soldat, produite en 1894 aux États-Unis, marque le début de sa notoriété internationale.

    George Bernard Shaw fréquente la Fabian Society, où il rencontre Charlotte Payne Townshend qu'il épouse en 1898. Atteint de maladie et de surmenage, il réduit son activité politique. Ses succès et son mariage, la même année, mettent fin à sa vie de bohème. Sans jamais cesser de s'intéresser à la politique et aux questions sociales, il se consacre désormais entièrement à ses œuvres, pièces à thèse, où il tourne en ridicule le conformisme social. Son talent et sa renommée sont récompensés par le prix Nobel de littérature en 1925. Il remporte en 1939 un Oscar pour le scénario adapté de sa pièce Pygmalion au cinéma, mais il n'aurait jamais beaucoup estimé cet honneur : on raconte que, chez lui, il se servait de la statuette pour bloquer les portes. ?

    Wikipedia

    Décès

  • Marx Dormoy
    Né le 1er août 1888 à Montluçon (Allier) - Décédé en 1941 à Montélimar (Drôme).
  • Homme politique.

    tp-2336

    Pendant son service militaire, il est affecté en Algérie, où il fonde un groupe de Jeunesses socialistes. Il est ensuite employé à la mairie de Montluçon, puis, après la Première Guerre mondiale, où il combat, devient représentant de commerce.

    En novembre 1919, il mène la liste S.F.I.O. aux élections législatives, qui n'obtient aucun élu. Un mois plus tard, il devient conseiller d'arrondissement. En 1920, il choisit le camp de Léon Blum, contre l'adhésion à la IIIe Internationale. Quatre ans plus tard, il devient secrétaire général de la fédération de l'Allier. Il entre ensuite à la Commission administrative permanente.

    En 1925, il est élu conseiller municipal et conseiller général de Montluçon, puis maire de cette commune l'année suivante. En octobre 1931, il est élu président du Conseil général de l'Allier, dont il est député un mois plus tard.

    Réélu député en 1936, il est sous-secrétaire d'État à la présidence du Conseil et participe à la négociation des Accords de Matignon. Il devient ministre de l'Intérieur, poste qu'il conserve dans les cabinet Chautemps III (juin 1937-mars 1938) et Blum II (mars-avril 1938).

    Il consacre principalement ses activités à la lutte contre la Cagoule, laquelle est démantelée à la fin de novembre 1937. Il démet Jacques Doriot de ses fonctions de maire suite à des irrégularités dans la gestion municipale. Il défend une ligne d'opposition intransigeante face aux régimes fascistes et se prononce contre les accords de Munich. Après ses passages au gouvernement, il est élu sénateur en 1938.

    En juillet 1940, il fait partie des 80 parlementaires refusant de voter les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Le 20 septembre 1940, il est suspendu de ses fonctions de maire de Montluçon, puis emprisonné cinq jours plus tard. Il est assassiné dans la nuit du 25 au 26 juillet 1941 par une bombe à retardement placée sous son lit par d'anciens cagoulards. Il est cité à l'ordre de la Nation en 1946 et médaillé de la Résistance française avec rosette en 1947. ?

    Wikipedia


    Date de mise à jour : 01/11/2018
    Imprimer la fiche