Ce jour est le 27 Janvier - Angèle

Angèle Merici (1474-1540) est née sur les bords du lac de Garde. Elle fonda en 1535 l'ordre des Ursulines pour s'occuper des jeunes filles en difficulté. C'était la première fois que des religieuses sortaient de leur monastère et se vouaient à l'enseignement.

Source Hérodote


8e jour du mois de pluviôse dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du bois joli.

tp-0149pre

7e jour du Verseau.

Commémoration nationale

Journée de la mémoire de l'holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité

Prénoms du jour

Bonne fête aux Angèle et ses dérivés : Angèla et Angela, Angélina et Angelina, Angélique, Angelouno, Angie, Angéline ou Angeline, etc.
Et aussi aux Dévote, Julien et ses dérivés : Giuliano, Julian, Julianne, Juluan, etc.
Manfred, Vitalien

Événements

  • 1556 : Couronnement du souverain moghol Akbar
  • tp-ind1965

    Le jeune Akbar, âgé de 13 ans, succède à son père à la tête d'un petit royaume musulman du nord de l'Inde.

    Ce lointain descendant du conquérant turc Tamerlan va se tailler en quelques années un empire dans l'Inde du nord, du Gujerat au Bengale, à l'origine de la dynastie des Moghols...

  • 1945 : Libération du camp d'Auschwitz-Birkenau
  • tp-pol1613

    Les troupes soviétiques découvrent le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, à l'ouest de Cracovie (Pologne). Elles sont accueillies par 7 000 détenus survivants et ont la révélation de la Shoah. Les journaux du lendemain restent néanmoins muets sur cet événement et l'opinion publique mondiale ne prendra la mesure de la tragédie que bien après la fin de la Seconde Guerre mondiale...

  • 1973 : Accords de Paris sur le Viêt-nam
  • À Paris, Américains et Vietnamiens annoncent la signature d'un accord de cessez-le-feu. C'en est fini de l'intervention militaire de Washington dans le conflit entre le Nord et le Sud-Vietnam. Les Américains s'engagent à retirer leurs troupes dans les 60 jours cependant que les Nord-Vietnamiens s'engagent à libérer leurs prisonniers américains.

    Sont présents à la table des négociations les représentants des deux Viêt-nam ainsi que du Front National de Libération et des états-Unis. Les principaux artisans des accords de Paris, Lê Duc Tho (Nord-Vietnam) et Henry Kissinger (états-Unis) seront récompensés par le Prix Nobel de la paix en octobre 1973.

    La guerre ne s'en poursuit pas moins entre communistes et pro-Occidentaux jusqu'à la chute de Saïgon et la réunification du pays sous l'égide du Nord...

    Naissances

  • Wolfgang Theophilus Mozart
    Né en 1756 à Salzbourg (Allemagne) - Décédé le 5 décembre 1791 à Vienne (Autriche)
  • Né dans la famille du maître de chapelle de l'archevêque de Salzbourg, une petite principauté allemande, Mozart révèle très jeune des dons exceptionnels pour la musique. Son père l'emmène en tournée dans les principales cours d'Europe. Il joue devant la marquise de Pompadour, maîtresse de Louis XV, comme devant l'impératrice Marie-Thérèse.

    établi à Vienne, le « divin » Mozart compose à satiété des œuvres instrumentales et des opéras qui continuent d'embellir notre quotidien. Son existence météorique a été restituée au cinéma par Milos Forman sous le titre Amadeus (variante du surnom Amadeo, Aimé de Dieu en italien, qui lui avait été attribué de son vivant)...

  • Eugène Viollet-le-Duc
    Né en 1814 à Paris - Décédé le 17 septembre 1879 à Lausanne
  • Architecte, est connu auprès du grand public pour ses restaurations de constructions médiévale

    tp-2095

    On lui doit aussi d'avoir posé les bases de l'architecture moderne, par ses écrits théoriques marqués par le rationalisme (Entretiens sur l'architecture, 1863), et d'avoir directement inspiré plusieurs acteurs majeurs du mouvement Art nouveau : Victor Horta, Hector Guimard, Henri Sauvage, Eugène Grasset, Antoni Gaudì, Hendrik Petrus Berlage, Louis Sullivan, Frank Lloyd Wright, etc.

    Une correspondance fournie montre la proximité et l'affection entre Viollet-le-Duc et son père, encore plus après la mort de sa mère, en 1832, Viollet-le-Duc n'estâgé que de 18 ans. Son père l'encouragera dans sa voie professionnelle.

    Il est également très proche de son oncle, le frère ainé de sa mère, étienne-Jean Delécluze (1781-1863), un peintre et critique d'art français.

    Entre 1826 et 1829, il est en pensionnat à l'institut Morin, à Fontenay-aux-Roses.

    En 1834, il deviendra professeur suppléant de composition et d'ornement à la « petite école » de dessin (ancienne école royale gratuite de dessin, qui devint plus tard l'école nationale supérieure des arts décoratifs).

    Après un voyage au mont Saint-Michel l'année précédente, Eugène Viollet-le-Duc part en 1836 faire un voyage d'études de 18 mois en Italie. à son retour, il entre au Conseil des bâtiments civils comme auditeur, et est nommé sous-inspecteur des travaux de l'hôtel des Archives du royaume.

    Parallèlement, au début des années 1830, un mouvement de restauration du patrimoine médiéval apparut en France. Prosper Mérimée devenu inspecteur général des Monuments historiques, demanda à Viollet-le-Duc, l'architecte - il avait boudé les Beaux-Arts - de restaurer la basilique de Vézelay en 1840 et la collégiale de Clamecy. Ce travail marqua le commencement d'une longue série de restaurations, dont les plus connues sont la cité de Carcassonne, la cathédrale Notre-Dame de Paris en 1843 avec Jean-Baptiste-Antoine Lassus. Viollet-le-Duc doit beaucoup à cet architecte et historien de l'architecture et des arts décoratifs du Moyenâge dont l'église Saint-Jean-Baptiste de Belleville est l'œuvre la plus achevée. Viollet-le-Duc travaillera aussi sur les châteaux de Roquetaillade, de Coucy et de Pierrefonds.

    Wikipedia

    Décès

  • Fédor Dostoïevski
    Né le 30 octobre 1821 à Moscou (Russie) - Décédé en 1881 à Saint-Pétersbourg (Russie)
  • tp-rus3744



    Fédor Dostoïevski, l'auteur de Crime et châtiment, est l'un des romanciers russes les plus populaires. Ses funérailles rassemblèrent des centaines de milliers d'admirateurs...

  • Giuseppe Fortunino Francesco Verdi
    Né en 1813 à Roncole - Décédé le 27 janvier 1901 à Milan
  • Giuseppe Fortunino Francesco Verdi est un compositeur romantique italien, son œuvre, composée essentiellement d'opéras, unissant le pouvoir mélodique à la profondeur psychologique et légendaire, est une des plus importantes de toute l'histoire du théâtre musical.

    tp-mc3134

    Verdi est l'un des compositeurs d'opéra italien les plus influents du XIXe siècle, influence comparable à celle de Bellini, Donizetti et Rossini mais dans la deuxième moitié du siècle. Ses œuvres sont fréquemment jouées dans les opéras du monde entier et, dépassant les frontières du genre, certains de ses thèmes sont depuis longtemps inscrits dans la culture populaire comme « La donna è mobile » de Rigoletto, le « Brindisi » de La traviata, le chœur « Va, pensiero » de Nabucco, le « Coro di zingari » d'Il trovatore ou la « Marche triomphale » d'Aida. Les opéras de Verdi dominent encore le répertoire de l'art lyrique un siècle et demi après leur création.
    Visionnaire et engagé politiquement, il demeure, aux côtés de Garibaldi et Cavour, une figure emblématique du processus de réunification de la péninsule italienne, le Risorgimento...

    Wikipedia
  • Alphonse Juin logo_af.gif
    Né le 16 décembre 1888 à Bône (département de Constantine) - Décédé en 1967 à Paris (5e arrondissement)
  • Fils d'un gendarme en poste à Mostaganem, Alphonse Juin fit ses études secondaires en Algérie, avant d'intégrer Saint-Cyr en 1910. Sorti major de sa promotion en 1912, il servit pendant deux ans au Maroc. Quand éclata la Première Guerre mondiale, il fut rappelé en métropole. Blessé en 1915, il perdit l'usage de son bras droit. Il repartit alors pour le Maroc où, après quelques mois de convalescence, il sert à l'état-major de Rabat avant de recevoir, en décembre 1916, le commandement d'une compagnie de mitrailleuses du 1er régiment de tirailleurs marocains. En octobre 1918 enfin, il devait rejoindre l'état-major de la 153e division d'infanterie, puis fut détaché à la mission militaire française près de l'armée américaine.

    tp-1630

    étant repassé vers 1930 par l'école de guerre pour y dispenser un cours de tactique générale, il gravit tous les échelons de la hiérarchie militaire, fut promu chef d'état-major des forces armées de l'Afrique du Nord, puis, à la fin de l'année 1938, général de l'armée d'Afrique.

    En 1939, au moment de la déclaration de guerre, il fut nommé commandant de la 15e division d'infanterie motorisée. Il couvrit la retraite de Dunkerque en mai 1940, mena un combat désespéré, mais fut fait prisonnier le 19 mai. Libéré à la demande de Vichy en juin 1941, il fut envoyé pour succéder à Weygand comme commandant en chef des forces d'Afrique du Nord.

    S'étant rallié aux Américains en novembre 1942, il prit la tête du contingent français qui arrêta la force de l'Axe en Tunisie, et contribua à l'anéantissement de l'Afrikacorps.

    Chef d'état-major général de la Défense nationale de 1945 à 1947, il fut (1947-1951) résident général au Maroc. Nommé ensuite inspecteur général des forces armées, il exerça dans le même temps (1951-1956) le commandement interallié des forces terrestres du secteur Centre-Europe de l'OTAN.

    élevé à la dignité de maréchal de France en 1952, Alphonse Juin se montra hostile à la politique algérienne du général de Gaulle, mais refusa néanmoins de soutenir le putsch des généraux.

    Le maréchal Juin réunissait toutes les qualités à la fois d'homme de terrain et de stratège. Il était l'un des seuls officiers généraux à tutoyer le général de Gaulle, dont il était camarade de promotion. Leurs rapports étaient néanmoins distants. Comme il avait demandé un jour à ce dernier de lui dédicacer sa photographie, de Gaulle s'exécuta en inscrivant au bas du portrait : « Au maréchal Juin, qui sut saisir la victoire quand elle se présentait. ».

    Il fut élu à l'Académie Française en 1952 au fauteuil n° 4

    academie
  • Louis de Funès
    Né le 31 juillet 1914 à Courbevoie - Décédé en 1983 à Nantes
  • tp-3190

    Ayant joué dans plus de 140 films, il est l'un des acteurs comiques les plus célèbres du cinéma français de la seconde moitié du XXe siècle et le champion incontesté du box-office français des années 1960 et 1970, attirant plus de cent cinquante millions de spectateurs dans les salles.

    Après presque vingt ans sur les planches et devant les caméras dans de nombreux seconds rôles, il impose son personnage de Français moyen impulsif, râleur, au franc-parler parfois dévastateur, à la fin des années 1950 dans La Traversée de Paris. Suivra une suite de succès populaires parmi lesquels la saga du Gendarme de Saint-Tropez (1964-82), la Trilogie Fantômas (1964-67), Le Corniaud (1965), La Grande Vadrouille (1966), Oscar (1967), La Folie des grandeurs (1971), Les Aventures de Rabbi Jacob (1973) et L'Aile ou la Cuisse (1976).

    Outre la France, les films de Louis de Funès ont connu une grande popularité dans divers pays européens, comme l'URSS, l'Italie ou le Royaume-Uni.

    Il a également adapté quelques scénarios au cinéma et coréalisé un film, L'Avare, en 1980...

  • Howard Zinn
    Né le 24 août 1922 à Brooklin (New York) (états-Unis) - Décédé en 2010 à Santa Monica (Californie) (états-Unis)
  • Howard Zinn est à la fois un historien qui a marqué son temps et un homme résolument engagé à l'extrême gauche. Il a changé le regard sur l'Histoire de l'Amérique...


    Date de mise à jour : 23/06/2014
    Imprimer la fiche