logo logo Yvert et Tellier


Vous êtes actuellement 12 philanautes
PHILAPOSTEL
L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange
Philatélistes, cartophiles, numismates,
toutes collections
La cour du château de Blois
��missions TP
Émissions TP de mai 2021
Bibracte - Mont Beuvray
© La Poste 2021. Création et mise en page Pierre Albuisson
d’après photos © Bibracte/Antoine Maillier

La Poste émet un timbre de la série touristique sur Bibracte située sur le Mont Beuvray aux limites de la Nièvre et de la Saône-et-Loire.

Située sur le mont Beuvray, un des sommets du Morvan, au cœur de la Bourgogne, Bibracte fut fondée à la fin du IIe siècle avant notre ère par les Éduens, peuple gaulois qui y installa pour un siècle sa capitale, avant de la quitter pour Augustodunum – Autun, distante de 20 km. Tombée dans l’oubli pendant deux millénaires, Bibracte renaît aujourd’hui grâce aux archéologues. Bibracte est un lieu de mémoire, où s’écrivit une des premières pages de l’histoire de France : c’est ici que Vercingétorix fut confirmé à la tête de la coalition gauloise à l’été 52 avant J.-C. et que César mit la dernière main à son récit de la guerre des Gaules durant l’hiver 52-51 avant J.-C.

Cette ville, qui comptait entre 5 000 et 10 000 habitants, réapparaît progressivement sous la truelle des archéologues, qui mettent au jour remparts, habitations et bâtiments publics. Ils révèlent ainsi un site exceptionnel pour étudier l’urbanisme propre à l’Europe celtique et aux premiers temps de la romanisation. Depuis les années 1980, le site accueille un programme de recherche international unique en son genre qui bénéficie d’équipements installés dans le cadre des Grands Travaux culturels de l’État.

Le musée, conçu par l’architecte Pierre-Louis Faloci (Grand Prix national de l’architecture 2018), présente comme nul autre la vie quotidienne à Bibracte mais aussi l’histoire de l’Europe celtique en voie d’urbanisation et la démarche des archéologues. Chaque année, une programmation culturelle très riche fait vivre le lieu avec des expositions, des concerts, des conférences… Le mont Beuvray constitue quant à lui un ensemble paysager remarquable de près de mille hectares, riche de profondes futaies de hêtres et de belvédères ouvrant sur les paysages préservés du parc naturel régional du Morvan et, dans le lointain, sur les Alpes et les volcans d’Auvergne. Depuis 2007, il est labellisé Grand Site de France par le ministère en charge de l’Environnement.

Bibracte EPCC - Tous droits réservés.

Affranchissement pour Lettre Prioritaire 20g

 

Télécharger le communiqué de presse
6
mai
2021
Carnet « Motifs de fleurs »
© La Poste 2021. Mise en page d’Aurélie Baras des photographies de coupons de tissus floraux
© Musée de l’Impression sur Etoffes, Dist. RMN-Grand-Palais / David Soyer

La Poste émet un carnet de 12 timbres-poste illustré de fleurs imprimées sur tissus.

… pour ce mois de mai ! Des fleurs de toutes les couleurs, en bouquets ou comme dans la nature, foisonnantes. Choisissez celles que vous enverrez pour écrire votre affection à votre Valentine ou votre Valentin, à vos parents, vos aînés, vos enfants, ou pour fêter un événement. Dites-le avec des fleurs !

Celles qui illustrent ces timbres ont été dessinées puis imprimées sur tissus. Les coupons sont conservés au Musée de l’Impression des Etoffes de Mulhouse, comme beaucoup d’autres coupons, aux diverses techniques d’impression et provenant de la région et de tous les pays de monde. La richesse de ce musée, tant qualitative que quantitative, est sa force la plus grande. Conserver, restaurer et mettre en valeur cet ensemble unique au monde est sa tâche quotidienne.

Imaginer une robe avec un imprimé de l’un de ces motifs floraux !

Nous sommes en mai. La belle saison s’installe. Les crocus, les jacinthes et les jonquilles sont apparus il y a quelques semaines, les tulipes aussi. Bientôt les roses, le muguet, le lilas vont nous enchanter. Après les mois de mai et de juin, l’été sera là avec ses coquelicots dans les champs, ses iris sauvages ou dans nos jardins. Les pivoines généreuses se succèdent selon leur exposition et leur couleur. Les hortensias, arbustes qui vont du bleu au rose, s’épanouissent sans trop de soleil et durent tout l’été. Le tournesol, les glaïeuls sont l’expression du plein soleil. Chaque timbre nous offre couleurs, mouvement, soleil… ce sont des œuvres d’art. Le musée de l’impression d’étoffes a pour vocation de mieux comprendre et faire connaître l’impression textile. Musée d’art décoratif, musée industriel, musée d’histoire locale, musée de la mode, le musée de l’impression est à la croisée de nombreux pôles patrimoniaux qui ont tous leur importance.

Tous droits réservés.

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

 

Télécharger le communiqué de presse
10
mai
2021
La faune en danger
© La Poste 2021. Illustration et mise en page BROLL & PRASCIDA

La Poste émet un timbre de la série EUROPA sur le thème de la faune en danger.

Victime de l’aménagement du territoire et de l’intensification agricole affectant son habitat naturel, le Vison d’Europe est classé par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) dans la catégorie des espèces hexagonales « en danger critique ». Comme lui, le Gecko vert de Manapany, l’un des derniers reptiles terrestres endémiques de la Réunion et le Mélibée ce papillon aux ailes gris-brun et ocelles cerclés d’orange - il ne vit plus que dans le Jura - sont affectés par la destruction de leur milieu. Ils sont tristement inscrits sur la Liste rouge nationale réalisée par le Comité français de l’UICN et l’UMS Patrimoine naturel, qui dresse l’inventaire des espèces en risque d’extinction ayant un besoin urgent de mesures de conservation. En « danger critique » également : la Déesse précieuse, fascinante libellule, indispensable à la chaîne alimentaire, le Rhinolphe de Mehely, la chauve-souris la plus menacée de France, la Couleuvre de Mayotte, serpent endémique de l’Île envoie d’extinction et l’Ours brun, malgré son renforcement dans les Pyrénées…

Une raréfaction, hélas, significative de l’état de santé de la biodiversité sur laquelle veille l’UICN. Subissant le trafic routier et le braconnage, le plus grand félin européen, le Lynx boréal, qui ne compte plus que 150 adultes en France, est classé « en danger », et c’est aussi le cas du Bouquetin ibérique en cours de réintroduction mais encore fragile. En raison de la transformation de son environnement, la situation du Grand Hamster d’Alsace, ce rongeur au pelage tacheté de blanc, est préoccupante, ainsi que celle de la deuxième plus grande espèce de tortue marine, la Tortue verte de Martinique, qui voit se détériorer les herbiers marins dont elle se nourrit. En Guyane, les transformations de la savane en zones agricoles sont désastreuses pour le Cryptonanus, une espèce peu connue de la famille des marsupiaux… Les états des lieux de l’UICN, sont précieux.

Le déclin des espèces nous concerne tous et nous incite à agir.

Fabienne Azire - Tous droits réservés.

Affranchissement pour Lettre Internationale 20g

 

Télécharger le communiqué de presse
25
mai
2021
Compagnie des Guides de Chamonix - 1821-2021
© La Poste 2021. Mise en page : Bruno Ghiringhelli
d'après logo Compagnie des guides de Chamonix
Marges feuille de timbres :
d'après photo © JARRY/TRIPELON/GAMMA-RAPHO

La Poste émet un timbre à l’occasion du bicentenaire de la Compagnie des guides de Chamonix.

La Compagnie des guides de Chamonix est créée en 1821, suite à un accident au mont Blanc où les guides Auguste Tairraz, Pierre Balmat et Pierre Carrier trouvent la mort. La compagnie compte alors 34 guides, dont Jacques Balmat, qui avait réussi la première ascension du mont Blanc en 1786.

Les guides et accompagnateurs, comme tous les citoyens, travaillent sur l’impact de leur métier sur la nature. Un paradoxe et un défi au cœur de la réflexion de la Compagnie des guides de Chamonix qui cherche à réduire progressivement son empreinte carbone, tout en sachant que la présence de l’homme en milieu naturel ne sera jamais neutre.

Ces professionnels constatent au quotidien les évolutions et doivent s’adapter aux conditions changeantes et toujours plus capricieuses. Ils sont aussi contraints de faire évoluer la saisonnalité de leur pratique en éduquant leurs clients à ces changements : « Noël n’est plus forcément synonyme de ski et août d’alpinisme. »

Mais la montagne est généreuse et offre de nombreuses options. Le dialogue entre professionnels pour évaluer les conditions en montagne n’a jamais été aussi précieux et nécessaire. L’échange est plus que jamais un des fondements justifiant la présence physique de chacun à tour de rôle.

La montagne est, à Chamonix plus qu’ailleurs, encore considérée commeun espace de liberté, mais cette liberté est désormais de plus en plus menacée, en particulier pour les guides souhaitant perpétuer ce qui est undes fondements de leur activité : l’exploration !

Ainsi, la Compagnie des guides de Chamonix, associée à ses représentants et à d’autres structures, travaille activement à l’harmonisation de la réciprocité des droits et devoirs et à la préservation de ses valeurs.

Traditionnellement, la randonnée à pied, raquettes ou skis est la voie royale pour découvrir la montagne. Des pratiques plus ludiques, qui nécessitent toute l’expertise des guides, se sont aussi progressivement développées, telles que l’accrobranche, le canyoning, la via ferrata…

Le métier de guide de haute montagne reste inchangé depuis 200 ans. Le matériel, les infrastructures, les législations ont évolué mais l’approche est la même : une histoire d’hommes, de sensibilisation au milieu, de cordée et de montagne.

Compagnie des guides de Chamonix - Tous droits réservés.

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

 

Télécharger le communiqué de presse
25
mai
2021
DORA MAAR 1907-1997
© La Poste 2021. : Timbre : mise en page Marion Favreau,
d'après photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais
Jacques Faujour, © Adagp, Paris, 2021.
Contour de la feuille : mise en page Marion Favreau d'après photos
© Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais
image Centre Pompidou, MNAM-CCI,
Photo © RMNGrand Palais (Musée national Picasso-Paris)
Mathieu Rabeau, © Adagp, Paris, 2021.

La Poste émet un timbre de la série artistique illustré par une photographie de DORA MAAR.

Muse légendaire de Picasso, Dora Maar inspira à l’artiste quelques-uns de ses chefs-d’œuvre. Mais elle fut aussi une artiste singulière, photographe et peintre.

D’origines croate par son père, architecte, française par sa mère, Henriette Théodora Markovitch (Paris, 1907-1997) passe sa jeunesse à Buenos Aires. De retour à Paris, elle étudie la peinture à l’Académie Julian et suit les cours de l’École de photographie. Adoptant le pseudonyme de Dora Maar à la fin des années 20, elle s’affirme comme photographe. Politiquement engagée à gauche, elle dénonce la misère sociale dans des clichés saisissants, pris dans les quartiers pauvres de Londres, Paris ou Barcelone.

Associée au photographe et décorateur de cinéma Pierre Kéfer, elle ouvre son studio. Travaillant pour la publicité et la mode, réalisant portraits et nus, Dora Maar affirme son penchant onirique. Dès 1933, elle se rapproche des surréalistes. Son terrifiant Portrait d’Ubu, photographie d’un fœtus de tatou, ses photomontages d’une grande perfection formelle tirent du réel leur dérangeante étrangeté.

Peintre, elle se dégage de l’emprise de Picasso et réalise après la guerre des natures mortes, puis des paysages qui la mèneront aux confins de l’abstraction. Dans les années 1970-80, ses négatifs grattés et ses « dessins de lumière » réconcilient peinture et photographie dans une même gestuelle.

Conservée avec quelque 1 000 clichés de l’artiste au Centre Pompidou, cette œuvre a sans doute été réalisée pour un magazine de beauté. Au « glamour » imposé par la commande s’ajoute l’audace du fond, quadrillé par un jeu d’ombre. L’éclairage contrasté du mannequin rappelle la proximité de Dora Maar avec le milieu du cinéma. En 1935, Jean Renoir l’engagera comme photographe de plateau sur son film Le Crime de monsieur Lange.

Tous droits réservés.

Affranchissement pour Lettre Prioritaire 100g

 

Télécharger le communiqué de presse
29
mai
2021
Sophie Taeuber-Arp 1889-1943
© La Poste 2021. : Timbre : Mise en page Marion Favreau d’après photos
© Le bateau, Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais
Audrey Laurans.
Contours de feuille (héliogravure) :
Mise en page Marion Favreau d'après photos © Plastique,
Centre Pompidou, MNAM-CCI Bibliothèque Kandinsky,
Dist. RMN-Grand Palais / Fonds Destribats

La Poste émet un timbre de la série artistique illustré par une œuvre de Sophie Taeuber- Arp Le Bateau.

Artiste majeure de l’art du XXe siècle, Sophie Taeuber, fille d’une féministe avant l’heure ouverte aux arts, se forme au dessin industriel et à l’artisanat à Saint-Gall (Suisse), puis reçoit à Munich une formation de textile et travail du bois. Elle développe son propre vocabulaire formel abstrait à partir de formes géométriques. Elle décloisonne également les arts, mettant sur le même plan arts et arts appliqués. En 1915, elle rencontre Hans Arp, que son œuvre impressionne. Ils se marient et collaborent à plusieurs reprises.

L’œuvre de Sophie Taeuber-Arp traverse ensuite toutes les époques et les médiums jusqu’à son décès brutal en 1943. Son abstraction épurée demeure imprégnée de mouvement et de rythme, influencée par sa pratique de danseuse au milieu des années 1910. Éclipsée en partie par celle de son mari qui réclamait pourtant son influence, son œuvre rencontre une reconnaissance posthume amorcée au milieu des années 1950.

Dans Le Bateau, gouache sur papier de 1917, un damier abstrait entoure une fenêtre réservée à quelques éléments circulaires (bateau, cheminée, fumée). Cette stylisation géométrique du bateau apporte un contrepoint ludique à la rigueur géométrique de la grille orthogonale, dans une composition mélodique aux couleurs joyeuses et lumineuses. Il s’agit d’une des œuvres de Taeuber-Arp où subsistent des souvenirs figuratifs avant qu’elle n’entre définitivement en abstraction.

Christine Macel, Conservatrice générale du patrimoine, conservatrice au Musée national d’art moderne Centre Pompidou et commissaire de l’exposition « Elles font l’abstraction ».

Affranchissement pour Lettre Prioritaire 100g

 

Télécharger le communiqué de presse
31
mai
2021

Mise en ligne : 11/03/2021 - Dernière mise à jour : 01/04/2021

© Philapostel version 4.15