logo logo yvert et Tellier


Vous êtes actuellement 5 philanautes
PHILAPOSTEL
L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange
Philatélistes, cartophiles, numismates,
toutes collections
Joyeuses fêtes 2001
Émissions TP
Émission TP Juin 2020
Bloc « Service hydrographique »
© La Poste 2020. Illustration Marion Le Bec.

La Poste émet un bloc de timbres à l’occasion des 300 ans du Service hydrographique et océanographique de la marine..

La France, mesurant très tôt les enjeux de la connaissance des océans, a été le premier État à se doter d’un service hydrographique national en créant le Dépôt des cartes et plans de la marine le 19 novembre 1720. Chargé d’abord de rassembler l’ensemble des cartes et documents utiles à la navigation, le Dépôt entreprend de produire ses propres cartes marines et il bénéficie du monopole de cette production dès 1773. L’hydrographie moderne voit le jour avec Beautemps-Beaupré (1766-1854), qui met au point les principes d’une cartographie méthodique et rigoureuse qui lui vaudront sa renommée internationale de « père de l’hydrographie ».

Devenu Service hydrographique de la marine en 1886, puis Shom en 1971, le service hydrographique français continue, 300 ans plus tard, d’être au service de la sécurité de la navigation et de la Défense. Il a, depuis, étendu ses activités afin de répondre à de nouveaux besoins comme la prévention des risques de submersion, le soutien de l’aménagement du littoral, le développement des énergies marines.

Affranchissement pour Lettre Internationale 20g

Émission d'un feuillet souvenir.

 

8
juin
2020
Mini-Feuille Boris Vian
Attention timbre différent de l'émission de mars

© La Poste 2020. Création Sylvie PATTE et Tanguy BESSET D’AP photos
© Ingi Paris/akg-images (portrait) et © Cohérie Vian.

La Poste émet une mini-feuille sur Boris VIAN à l’occasion du centenaire de sa naissance.

Cette mini feuille réalisée à partie du timbre émis le 9 mars revisite l'univers littéraire de Boris Vian sous un angle ludique, à l'instar de son goût du jeu et… des boites, ces boites qui, soit dit en passant, lui firent composer une chanson La cantate des boîtes. Visuellement on y trouve des mots dans tous les sens, des timbres à l'envers et un mode d'emploi.

À partir de cette mini feuille, en effet, le jeu consiste à composer un cube en suivant le mode d'emploi figuré dans les marges et en case 5 (qui en constituera le fond) et un livret de citations (vignettes à coller dans l'ordre indiqué) extraites de plusieurs des ouvrages de l'écrivain.

Bon découpage et bon collage !

Cliquez sur l'image pour Zoomer

Tout à la fois ingénieur, poète, romancier, musicien entre swing et jazz, chanteur, parolier, peintre, traducteur, directeur artistique, comédien, scénariste (...), Boris Vian fut un artiste aux multiples casquettes, à la curiosité insatiable et à l'insolence créative, en dépit de sa courte existence. Il décède en effet en 1959 à l'âge de 39 ans.

Au final, il nous laisse une production fabuleusement riche, moderne, que l'on ne cesse de découvrir ou redécouvrir : son oeuvre littéraire tout d'abord avec notamment l'Écume des jours, l'Arrache-cœur, livres désormais fixés dans nos mémoires de collégiens, J'irai cracher sur vos tombes écrit sous le pseudonyme de Vernon Sullivan, qui fit scandale à son époque et bien d'autres encore ; son répertoire musical bien entendu dont le célèbre texte pacifique le déserteur, mais encore la complainte du progrès ou la java de la bombe atomique, chansons engagées pleines d’humour, et n'oublions pas tous ses textes servis avec bonheur par des interprètes tels que Henri Salvador, Magali Noël, Serge Reggiani, Mouloudji, Jacques Higelin...

Vian toujours vivant !

12020 est l'année du centenaire Boris Vian, année fournie en évènements et manifestations de toutes sortes pour fêter ce génie artistique.

Affranchissement pour Lettre Prioritaire 20g

 

Télécharger le communiqué de presse
15
juin
2020
Frédéric Dard dit San Antonio - 1921-2000

© La Poste 2020. mise en page Valérie Besser
d’après photo © James Andanson/Sygma/ via Getty Images.
Création des marges illustrées Hélène Cayre
d’après photo © Science & Society Picture Library/SSPL/ via Getty Images.

La Poste émet un timbre à l’effigie de Frédéric DARD dit SAN-ANTONIO à l’occasion du 20e anniversaire de sa disparition.

Cliquez sur l'image pour Zoomer

La Poste initie ce nouveau format de présentation à la feuille, constituée de seulement 15 timbres, sur un format de feuille de 143 mm X 185 mm avec des marges illustrées. Les marges de la feuille, imprimée en offset, sont illustrées par des titres de romans de Frédéric Dard. Au cours de l’année 2020, une dizaine de timbres du programme seront émis selon ce nouveau format et dans différentes techniques d’impression. En fonction de la taille du timbre de chacune des émissions, le nombre de timbres sera compris entre 9 et 15, mais le format total de la feuille sera constant. Ce nouveau format doit permettre une plus grande accessibilité des produits dans les bureaux de poste et répondre aux attentes des philatélistes, la découpe sera facilitée par des dentelures allant jusqu’en bordure des feuilles

La première feuille émise pour le timbre « Andrée Chedid » a été imprimée en héliogravure, pour Fréderic Dard elle est en offset et pour « Rodemack, Moselle » l’impression sera en taille-douce. C’est tout le savoir- faire de l’imprimerie, des techniques les plus anciennes aux plus modernes que l’on redécouvre au travers de ces nouvelles feuilles.

Frédéric Dard est né le 29 juin 1921, à Jallieu (Isère), à l’étage situé au-dessus d’un bureau de Poste, ce qui, disait-il, le prédestinait à une carrière dans les lettres…

Issu d’une famille modeste, il manifeste très tôt un goût immodéré pour la lecture. Influencé par des auteurs comme Georges Simenon ou Louis-Ferdinand Céline, il publie son premier livre, La Peuchère, en 1940. Touche-à- tout littéraire et stakhanoviste de la machine à écrire, il se frotte, sous son nom ou sous d’improbables pseudonymes, au roman populaire comme au conte pour enfants, en passant par l’écriture théâtrale ou les adaptations radiophoniques et les scénarios pour le petit et le grand écran. En 1949, en plein épanouissement du roman noir à l’américaine, il publie Réglez-lui son compte, premier titre d’une série de plus de 180 livres mettant en scène le commissaire San- Antonio. Cette saga deviendra un raz-de-marée littéraire, transcendant tous les lectorats. La faconde, la truculence et la vitalité rabelaisienne de son héros et de son inséparable comparse Bérurier n’ont d’égal que son génie du verbe et ses fulgurances stylistiques. À raison de quatre titres par an, Frédéric Dard a créé un personnage-pseudonyme entré au panthéon des héros populaires.

Phénomène unique de la littérature française du XXe siècle, Frédéric Dard a publié près de 300 livres vendus à plus de 250 millions d’exemplaires et traduits en plus de trente-cinq langues. Tant par la diversité de sa production, que par l’art unique avec lequel il a renouvelé la langue, pourfendeur de la bêtise humaine à tous les étages, il est sans conteste l’une des figures majeures du patrimoine littéraire. Homme pudique et sensible, à la personnalité attachante, Frédéric Dard est décédé le 6 juin 2000, à l’âge de 78 ans. Il repose dans le cimetière de Saint-Chef (Isère), village où il a passé une partie de son enfance.

Ce timbre, célébrant les vingt ans de sa disparition, précédera d’un an les événements autour du centenaire de sa naissance.

Éric Bouhier - Tous droits réservés

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

 

Télécharger le communiqué de presse
15
juin
2020
Bloc « Fleurs de Grasse et de Méditerranée »

© La Poste 2020. illustrations Emmanuelle Houdart ; conception graphique Corinne Salvi.

La Poste émet un bloc de timbres-poste dans la série « Faune et Flore » représentant quatre fleurs emblématiques de Grasse.
Ce bloc est composé de 4 timbres dont un à la senteur de fleur d’oranger !

Les fleurs appartiennent au patrimoine culturel du pays de Grasse : elles ont façonné le paysage, donné naissance à des fêtes locales colorées et joyeuses et ont contribué à la renommée et au développement économique de la ville.

Dès le Moyen Âge, l’abondance des sources et des plantes aromatiques à Grasse favorise l’installation des tanneurs, qui développent un artisanat autour de la ganterie. La parfumerie grassoise naît de cet artisanat et du contexte climatique particulièrement propice à la culture des plantes à parfum.

Dès 1800, les restanques en bordure de la ville se couvrent de jasmins, d’orangers, de rosiers, de cassiers, de jonquilles et de tubéreuses.

Au début du XXe siècle, à l’apogée des cultures de plantes à parfum avec 2 000 hectares, les cueillettes se succèdent à Grasse du mois de mars jusqu’au mois de novembre : activité exclusivement manuelle, essentiellement réalisée par des femmes, la cueillette a lieu dès l’aube, à l’aide de paniers ou de grands tabliers aux bords retroussés et fixés à la taille pour accumuler les fleurs.

Sur ce territoire grassois, les savoir-faire, transmis de façon orale et gestuelle, se perpétuent. La qualité des matières premières naturelles, des produits naturels issus de leur extraction, ainsi que l’art de composer les parfums font l’unanimité. Producteurs, cueilleurs, ouvriers, parfumeurs, chercheurs… forment une véritable communauté pour qui préserver et transmettre cet équilibre devient fondamental. L’inscription en 2018 au Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco des « Savoir-faire liés au parfum » récompense ainsi l’excellence du pays grassois.

Quatre fleurs emblématiques pour raconter ce patrimoine : la rose de mai ou centifolia « cent-feuilles », célébrée chaque printemps à Grasse ; la tubéreuse au parfum propice à l’amour, l’un des plus puissants du règne végétal ; la fleur d’oranger bigaradier, qui offre à la gastronomie et à la parfumerie son eau et son huile essentielle appelée néroli ; enfin, la violette, présente au pied des oliviers, dont les fleurs sont utilisées en confiserie ou par les fleuristes et les feuilles en parfumerie.

Chloé Fargier musée international de la Parfumerie - Tous droits réservés

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

 

Télécharger le communiqué de presse
15
juin
2020
800 ans de la faculté de médecine de Montpellier

© La Poste 2020. Conception graphique Agent M, © Tallandier Bridgeman Images.
© François Fontès architecte - © Photo Sophie Belloni-Vitou.

La Poste émet un timbre à l’occasion des 800 ans de la plus ancienne faculté de médecine au monde : l’Université de Montpellier.

Sur le timbre figure le portrait à gauche du chirurgien Lapeyronie et à droite du médecin Barthez. On y voit également le collège Saint-Benoît-Saint-Germain à gauche et le Campus Santé Arnaud-de-Villeneuve à droite du timbre.

Le 17 août 1220, le cardinal Conrad, légat du pape Honorius III, octroyait à l’Université des médecins de Montpellier, tant docteurs qu’étudiants, des statuts officiels et perpétuels : la plus ancienne université médicale de l’histoire était née.

Il y a 800 ans à Montpellier, la communauté médicale était la première au monde à recevoir un statut universitaire. L’enseignement de la médecine sera ainsi organisé selon les principes juridiques définissant l’Université au Moyen Âge : monopole de l’enseignement et de la pratique, reconnaissance du diplôme et lois régissant la communauté (universitas en latin) des enseignants et la communauté des étudiants. L’équilibre de ces deux parties à la recherche d’un compromis est encore aujourd’hui l’élément moteur des institutions universitaires modernes.

1367-2017 : 650 ans séparent l’inauguration du collège Saint-Benoît-Saint-Germain, du Campus Santé Arnaud-de-Villeneuve de l’architecte François Fontès. Le premier est un monastère bénédictin à l’aspect de forteresse médiévale. Bâtiment épiscopal, il est confisqué à la Révolution puis donné à l’école de santé. Les thèses y sont soutenues depuis plus de 200 ans. Les étudiants y ont toujours cours, traditionnellement, pour s’imprégner de l’esprit de l’école. Cet esprit est représenté par les deux statues qui accueillent les visiteurs : le chirurgien Lapeyronie et le médecin Barthez. Le premier a oeuvré à rapprocher les chirurgiens médecins, la pratique de la doctrine. Le second est la figure du médecin encyclopédiste philosophe des Lumières, défenseur de la spécificité de la science du vivant.

Si la faculté historique est la forteresse, le nouveau campus en est le navire amiral. Muni d’équipement pédagogique haute technologie, il est armé pour naviguer vers l’avenir, bien ancré dans les racines humanistes de l’école. Citant Rabelais, médecin de la Faculté, si « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme «, en médecine à Montpellier, cela fait 800 ans que l’on apprécie la science avec conscience !

Professeur Gérald Chanques - Tous droits réservés

Affranchissement pour Lettre Prioritaire 20g

 

Télécharger le communiqué de presse
15
juin
2020
Carnet « vacances : espace, soleil, liberté »

© La Poste 2020. illustrations Emmanuelle Houdart ; conception graphique Corinne Salvi.

La Poste émet un carnet de timbres-poste tout en couleurs sur le thème des loisirs, de la détente, des joies de l’été !

12 timbres-poste du carnet « ESPACE, SOLEIL, LIBERTÉ » vous permettent de donner des nouvelles pendant l’été avec des timbres colorés, ensoleillés : vous faites du tandem, vous dégustez des glaces, vous êtes sur un nuage en lisant, dans vos rêves au bord de la mer, en détente en pêchant à la ligne, à la campagne parmi les fleurs et les papillons... Vous profitez du moment présent, vous retrouvez vous-même. Quel bonheur ! Écrivez-le à vos proches !

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

 

Télécharger le communiqué de presse
22
juin
2020
Bloc « La gravure »
© La Poste 2020 - Création Elsa Catelin d'après un timbre d’Albert Decaris.

La Poste émet un bloc de timbres « La Gravure » qui met en lumière le métier de graveur en taille- douce au féminin, c’est aussi l’occasion de fêter l’ouverture de l’imprimerie des Timbres-Poste le 13 juin 1970 à Boulazac en Dordogne.

Ce bloc créé par Elsa Catelin, artiste graveur de l’imprimerie des timbres-poste de Boulazac reprend un timbre réalisé par le maitre graveur Albert Decaris (1901-1988) en 1984. Ce timbre mettait à l’honneur la gravure en taille- douce au féminin.

Une femme aussi belle que raffinée, symbolise l’art de la gravure sur le timbre que l’’administration des Postes consacrait cette année-là au travail des graveurs.

Devant elle, sont disposés les instruments dont se servent communément ces artiste4s : une plaque de cuivre, un burin monté sur un manche de bois en forme de poire, une pointe sèche et une loupe rappelant les difficultés d’un métier qui exige de la part de celui qui l’exerce, un vif sentiment artistique et une grande habileté manuelle.

De nos jours, l’art de la gravure a évolué du fait des moyens techniques dont disposent les maitres graveurs, l’héliogravure, la photogravure et la gravure assistée par ordinateur. La gravure est un art vivant qui continue de faire rêver les philatélistes et les esthètes.

L’impression en taille-douce est une des techniques emblématiques de l’imprimerie, réputée et reconnue dans le monde entier.

Complément d'affranchissement

 

Télécharger le communiqué de presse
29
juin
2020
RODEMACK Moselle
© La Poste 2020 - Création Mathilde Laurent, gravure Elsa Catelin d'après photos photos Jean-Marie Clausse.

La Poste émet un timbre de la série touristique consacré à Rodemack « La petite Carcassonne de Lorraine ».

Communément appelée « la petite Carcassonne lorraine », Rodemack, cité médiévale, se trouve au coeur du Pays des Trois Frontières, à proximité du Luxembourg et de l’Allemagne.

Au XIIe siècle, les seigneurs de Rodemack, vassaux du comte de Luxembourg, en firent une place forte. En 1492, Bernard, le dernier seigneur de Rodemack, fut dépossédé de toutes ses terres pour cause de félonie – on lui reprochait de s’être allié aux Français – au profit des margraves de Bade. Les Français occupent définitivement Rodemack en 1678. Par sa situation, Rodemack est au carrefour des conflits jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

Au pied de l’imposante citadelle se blottit le bourg entouré de 700 mètres de remparts du XIVe siècle, percés de meurtrières et ponctués de tours rondes. C’est par la magnifique porte de Sierck que l’on pénètre dans le village. Cette porte, défendue par deux tours rondes, était nommée autrefois « porte de la Franchise ». À l’intérieur, le long des ruelles pavées, on découvre un beau patrimoine architectural qui caractérise bien l’habitat lorrain.

La rénovation de ce patrimoine a débuté en 1978 et se poursuit actuellement grâce, notamment, aux efforts consentis par l’association des « Amis des vieilles pierres pour la sauvegarde de Rodemack » et la Communauté de communes de Cattenom et environs.

Chaque année, le dernier week-end de juin, Rodemack devient « Cité médiévale en fête » : chevaliers, troubadours, cracheurs de feu, tournoi chevaleresque, vieux métiers, marché médiéval transportent les milliers de visiteurs dans le passé en leur offrant un aperçu de la vie au Moyen Âge. C’est en 1977 que Rodemack acquiert le label de « Village de France », pour devenir en 1987 membre à part entière de l’association des « Plus Beaux Villages de France ». Son jardin médiéval a obtenu en 1996 le prix national de la Fondation Henry Ford.

Pascal Rith - Tous droits réservés

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

 

Télécharger le communiqué de presse
29
juin
2020
Olympe de Gouges 1748-1793

© La Poste 2020. Mise en page Valérie BESSER,
portrait attribué à Alexandre KUCHARSKI (1741-1819),
Collection particulière, droits réservés.

La Poste émet un timbre à l’effigie d’Olympe de Gouges, une des pionnières du féminisme français.

Olympe de Gouges, née à Montauban le 7 mai 1748, dramaturge et pamphlétaire, est la première femme de l’histoire contemporaine européenne à avoir été exécutée pour la publication d’écrits politiques. Depuis 1789, elle a régulièrement adressé à l’Assemblée nationale constituante puis législative, et à la Convention, des adresses, avis, opinions ou pétitions sous forme de lettres, de brochures ou d’affiches qui eurent des échos variables selon les circonstances et les tensions politiques. Ses revendications sociales et sociétales et ses prises de position courageuses par rapport à la violence et à la démagogie qu’elle combattit avec intrépidité, témoignent d’un humanisme exigeant et moderne. On retient aujourd’hui son combat passionné pour l’abolition de l’esclavage colonial des hommes de couleur, dès l’année 1785, cause qu’elle porta à travers une pièce jouée à la Comédie-Française, puis publiée en 1792 sous le titre L’Esclavage des Noirs ou l’Heureux naufrage. Il en est de même de sa dénonciation de la violence faite aux femmes et de ses appels réitérés visant à l’obtention pour elles de droits civils et politiques, un engagement traduit, entre autres, par sa Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Républicaine et réformiste, elle plaida après les massacres de septembre 1792 pour le respect de l’État de droit appuyé sur la Déclaration de 1789, contre « l’homme providentiel » et la dictature, pour la stricte observance du jeu démocratique et parlementaire. Et ce sont ces prises de parole qui, après le coup de force antiparlementaire du 31 mai 1793, l’ont fait désigner aux Jacobins et à Robespierre comme une « modérée », donc une « contrerévolutionnaire », provoquant son arrestation puis sa mise à mort le 3 novembre 1793, trois jours après ses amis politiques du mouvement girondin.

Olivier BLANC, historien - Tous droits réservés

Affranchissement pour Lettre Prioritaire 100g

 

Télécharger le communiqué de presse
29
juin
2020
50 ans du GR® 20

© La Poste 2020. Création et mise en page : Clémence MONOT d'après photos © Robert Palomba
/ ONLYFRANCE.FR – STAN FAUTRE / ONLYFRANCE.FR – © Colonel / Alpaca / Andia.fr
Philippe ROYER / Naturimages à venir

La Poste émet un bloc d’un timbre illustré par différentes étapes du plus fameux et plus sportif des sentiers de grande randonnée le GR® 20.

Le timbre est illustré par le parcours du GR® 20, qui va de Calenzana à Conça. Sur les contours du bloc, des éléments caractéristiques que l’on découvre en randonnant sur le sentier, que ce soit les aiguilles de Bavella rougeoyantes sous le soleil couchant, la passerelle de Spasimata suspendue à 15 mètres au-dessus de la rivière et longue de 31 mètres, vertigineuse ! Et les étonnantes pozzines du plateau du Coscione qui donnent l’illusion de voir des morceaux de pelouse flotter sur une étendue d’eau. Elles font le bonheur des chevaux et cochons sauvages ! On découvre également au détour du chemin, le sorbier des oiseleurs et le crocus.

L’aventure commence par l’épreuve du sac à dos. Car, avant de se lancer à l’assaut des 180 km du mythique GR® 20 corse, le randonneur a tout intérêt à se délester des poids inutiles ! Que l’on choisisse comme point de départ Calenzana au nord ou Conca au sud, ce sentier est à la hauteur de sa réputation : difficile, certes, mais d’une beauté saisissante. L’itinéraire – compter seize jours de marche – emprunté par plus de vingt mille randonneurs par an traverse la Corse en diagonale, l’étape médiane étant Vizzavona.

Le GR® 20 a été tracé en 1970 dans la continuité de la création du parc naturel régional de Corse, qui en assure aujourd’hui l’entretien, sous l’action conjuguée d’un ingénieur des forêts, Guy Degos, et d’un alpiniste, Michel Fabrikant. D’abord réservé à des sportifs avertis, il s’est peu à peu équipé de points d’eau et de ravitaillement, multipliant les aires de bivouac dans les bergeries ou de halte dans les refuges, comme celui de Pietra Piana, le premier à voir le jour en 1971.

Le fameux balisage de bandes rouges et blanches du GR® 20 réserve bien des surprises : sensation forte sur la fameuse passerelle de Spasimata suspendue à 15 m au-dessus du vide, choc visuel des sept pics déchiquetés des aiguilles de Bavella, magie verdoyante du plateau du Coscione, dont l’herbe grasse fait la joie des cochons sauvages, vues imprenables sur la mer…

Les cols s’enchaînent, on longe les lignes de crêtes, on plonge avec reconnaissance dans un lac, on vit au rythme des somptueux levers et couchers de soleil, récompense journalière du randonneur. Que l’on marche sept heures par jour ou que l’on opte pour quelques étapes seulement, ce chemin légendaire « Fra li monti » (à travers les montagnes) se livre petit à petit et envoûte. Le GR® 20 tient toujours sa promesse : celle d’une expérience inoubliable.

Fabienne Azire - Tous droits réservés

Affranchissement pour Lettre Prioritaire 20g

 

Télécharger le communiqué de presse
29
juin
2020

Mise en ligne : 07/04/2020 - Dernière mise à jour : 05/06/2020